Navigation
Attention : votre navigateur n'est pas entièrement compatible avec les fonctionnalités de ce site, nous vous recommandons de passer à une version plus récente...

Les débuts du Club Tobo-Ski

C’est à St-Félicien à l’automne 1962 que le Club Tobo-ski a été fondé.  C’est le groupe Hamel Transport qui fut l’instigateur de ce projet ayant pour but de promouvoir le sport du ski et de la toboggan.  Le premier conseil d’administration était composé de dix citoyens de St-Félicien présidé par monsieur Paul Hamel qui occupa ce poste pendant trois années.  Le centre comptait à cette époque deux pentes de ski, un chalet et un monte pente (câble).   Le démarrage du  centre a été subventionné en partie par trente-deux personnes ou compagnies locales qui furent nommées par la suite membres bienfaiteurs.

Les années 60

Dès sa deuxième année d’opération le centre de ski fit un emprunt de $6,000 à ses membres pour l’éclairage de ses pistes.  Grâce à cette somme et avec l’aide de généreux donateurs les skieurs de St-Félicien et des environs pouvaient désormais pratiquer leur sport préféré en soirée.

En 1966, le club de ski fit l’acquisition d’une nouvelle remontée mécanique (téléski) au coût de 20 000$.  De plus, on réalisa un agrandissement du chalet et enfin on ajouta une nouvelle piste de ski alpin.  Toutes ces réalisations furent possible grâce au Conseil d’Administration en place à l’époque, dont monsieur Robert Lamontagne en était le président.  La participation de la Paroisse, le support financier de certaines personnes et des compagnies est venu assurer la réalisation de ce développement. 

Les années 70

Les années 1970 furent aussi très fructueuses pour le Club Tobo-Ski inc.  En 1970, des opérations de drainage furent entreprises ainsi que l’aménagement d’une nouvelle piste de ski alpin. En 1972, des transformations majeures ont été réalisées grâce à l’appui des gouvernements, de la Municipalité et des citoyens.  En effet, le centre de ski fit l’achat d’une chenille moderne, un second agrandissement fut réalisé au chalet et finalement un système de neige artificielle a été installé pour assurer les conditions d’enneigement.  De plus, durant l’hiver 1971-1972, le club de ski de fond «Les Sapiniers » s’annexa au club de ski alpin permettant d’aménager cinq pistes de ski de fond.

Les années 80

Au début des années 80, le centre de ski devait faire face à la compétition de nouveaux centres régionaux dont les sites géographiques étaient plus appropriés au ski alpin.  Pour faire face à ce problème, les conseils d’administrations des dernières années concentrèrent leurs efforts pour donner au centre de ski l’attrait d’un centre de plein air relativement complet à caractère familial.

Pour donner un meilleur service à sa clientèle, le Tobo-Ski, avec l’aide d’un projet provincial a investi 20 000$ pour l’amélioration de sa remontée mécanique en 1982.  En 1984, la Ville de St-Félicien, conjointement avec le gouvernement provincial, subventionna des travaux  pour un montant de 50 000$.  Cette subvention permit de réaliser l’éclairage des pistes de ski alpin, la construction d’une salle de fartage ainsi que la réparation des bâtisses existantes.

En 1985, avec l’aide de commanditaires locaux et de la Ville de St-Félicien, une patinoire fut aménagée, les pistes de ski alpin ont été élargies ainsi que le nivelage des pistes de ski de fond.  En 1989, la ville fit l’acquisition d’une nouvelle chenille Bombardier BR400 au coût de 185 000 $.

Les années 90

Le début des années 90 a été consacré au projet de relocalisation du club Tobo-Ski vers une nouvelle montagne dans le secteur de La Lyonne.  L’organisation d’une campagne de financement avait permis d’amasser plus de 250,000$ en parts sociales de $500 dans la population du comté Roberval.  Ce projet comportait aussi la construction d’un village alpin au pied de la montagne.

À l’automne 90, la corporation a réalisé la construction du chemin d’accès pour se rendre à la nouvelle montagne, en plus de défricher deux pentes. Malheureusement, lors du sommet économique de février 91, le gouvernement du Québec a refusé d’investir dans ce projet de relocalisation. En contrepartie, celui-ci a offert une subvention de $285,000 pour moderniser les infrastructures du club Tobo-Ski.

C’est donc en novembre 95 que le club terminait son programme de rajeunissement avec plus de 700,000$ d’investissement dans ses installations.  Un chalet neuf, une nouvelle remontée mécanique et la modernisation de son système d’enneigement artificiel et d’éclairage ont permis d’entreprendre la deuxième moitié  des années 90 du bon pied.

À l’été 96, le club se voit octroyé  une  première subvention dans le cadre du programme de mise en valeur du milieu forestier.  Un montant de $30,000 a été investi dans les sentiers de ski de fond pour les rendre accessibles durant l’été.  Jusqu'à la fin des années 90, le club a capitalisé sur ce programme pour s’orienter vers une utilisation de ses infrastructures durant trois saisons.  Le vélo de montagne deviendra la pierre angulaire de cette nouvelle orientation.

Au printemps 99, le désistement de dernière minute de la station Stoneham de Québec a permis au club Tobo-Ski de prendre la relève pour la présentation d’une tranche du circuit de la Coupe du Québec de vélo de montagne.  Le succès remporté par l’organisation a permis de positionner le Centre de vélo de montagne de St-Félicien parmi les leaders provinciaux dans ce domaine.